Lycée Sainte-Anne Anglet

Pastorale

Pèlerinage à Lourdes 2017

Le Seigneur fit pour moi des « Merveilles »

Quelles « merveilles » dans ma propre vie ? et autour de moi ? Que pourrais-je découvrir si j’ouvrais mon cœur à Dieu ? ou tout simplement ouvrir les yeux de mon cœur ? C’est une « immersion boomerang » que nos élèves ont vécu cette année.

Nous dégager de l’apparence, gratter l’épaisse carapace de notre orgueil et de nos peurs pour faire jaillir le meilleur. Ce meilleur que l’on croit impossible en nous, que nous ne mettons que trop peu en avant.De multiples actes de Foi accomplis au « service » d’autrui, des gestes « habités » et des regards si « parlants ».

Que de « Merveilles » accomplies et que de Merveilles à cheminer encore dans ces cœurs

L’équipe de pastorale, accompagnatrice du Pélé 2017

( Marie Bénédicte APHAULE, Sylvie LAVIGNE, Valérie FRACHOU)

« Merci les filles d’avoir conforté mon idée que la jeunesse est pleine de Merveilles. Accordez-vous juste le droit de le croire, le plus dur pourrait être cela ». Que la Grâce de la Vierge Marie nous y aide….
Valérie Frachou.

Inauguration de l'exposition (27/03/2018)

« Le Père Cestac d’hier à aujourd’hui »

« La Promenade Théâtrale sur les pas du Père Cestac, donnée le 3 octobre 2015, spectacle itinérant retraçant les grandes étapes de la vie et de l’œuvre du Père Cestac, a donné lieu à des initiatives et a des créations que nous voulons mettre en lumière dans cette exposition. Si le spectacle s’est monté sur l’hier, cette exposition veut montrer que l’aujourd’hui se bâtit sur le même sillage et que le Père Cestac continue à inspirer des personnes qui veulent répondre comme lui aux besoins du temps. » Extrait du discours d’inauguration

Une partie de l’exposition provient de la promenade théâtrale produit en 2015 par les établissements scolaires des servantes de Marie sur le domaine du Refuge.

Que peut-on voir dans l’exposition ?

  • Des costumes représentant des personnes qu’il a connu (sa famille, Napoléon III …)
  • Des photos de la Promenade Théâtrale dont une quinzaine ont été choisies et encadrées avec une légende pour évoquer les principales étapes de cette extraordinaire aventure spirituelle et humaine du Père Cestac.
  • Des statuettes représentant le Père Cestac, sa sœur Elise, les Servantes de Marie et les Bernardines, réalisées par un atelier de poterie.
  • Des vidéos réalisées par des élèves de 4eme du Collège Stella. Elles présentent une relecture variée de l’histoire Père Cestac :
    • Danse des exclues réalisée par les élèves du Collège Stella Maris
    • Enfance du Père Cestac
    • Témoignages de personnes travaillant aujourd’hui dans le domaine social qu’il a initié
    • Spectacle de fin d’année bâti autour de l’histoire du Père Cestac, à l’École Ste Foy de Toulouse.
  • Trois panneaux rappellent les piliers de la spiritualité et de l’œuvre de celui que l’Église a déclaré Bienheureux le 31 mai 2015 : Marie, les pauvres, le travail.

Comment la visiter ?

La salle d’exposition se situe dans le domaine du Refuge à Anglet. La visite dure environ une heure et se fait sur rendez-vous. Elle fermera le 31 mai. Si vous êtes intéressé un enseignant du lycée Sainte Anne, Monsieur Peyramale, se propose de vous servir de guide. Cliquez ici pour le contacter.

Lourdes octobre 2016

Pour le lycée Sainte Anne 15 lycéennes, 2 enseignantes et 1 référente en pastorale rejoignent un total de 200 lycéens plus motivés les uns que les autres mais aussi inquiets aussi sur la façon dont le séjour va se dérouler.

Le début, le jeudi, tout le monde observe, écoute, visite ce lieu sacré chargé d’Histoire, s’interroge (que faire dans tel ou tel cas ? Vais-je être à la hauteur ? Et si je pleure ?..).Les groupes d’élèves et enseignants sont formés par affinités.

Puis, le vendredi. Et là, tout va très vite. On rentre dans l’action. Finies les craintes, il faut y aller et laisser parler son cœur. Les malades sont là, nous attendent et leurs sourires, leurs bienveillances rassurent tout le monde.

Le Samedi et le Dimanche on voit la situation évoluer. Tout le monde commence à se connaitre (malades, jeunes et hospitaliers), à se confier.

La veillée du dimanche permet d’échanger et de raconter à tout le monde les moments les plus forts, les plus pleins d’émotions vécues.

Tous les récits sont émouvants et bouleversent. Mais en tant qu’enseignante, l’un m’a particulièrement marqué.

Un élève prend la parole pour expliquer que Lourdes lui avait permis de découvrir un des élèves de son lycée. Un, à qui il n’avait et n’aurait jamais parlé. Il avait vu son camarade se comporter de façon admirable avec les malades. Il avait aidé tout le monde et impressionné tout le monde par son enthousiasme. Il concluait en disant qu’il avait trouvé un ami.

C’est aussi ça Lourdes découvrir l’autre et le regarder autrement sans les préjugés habituels…..

Pour l’équipe pédagogique, Isabelle Garrin.